Connaissez-vous la légende dite de Pablo Picasso ? Célèbre depuis longtemps il dessinait dans un parc, lorsqu’une femme le reconnut:
“C’est vous, Picasso, le grand Picasso ! Oh, faites mon portrait, je vous en supplie !”
Picasso se mit au travail. Après l’avoir observée finement, il fit son portrait, d’un seul geste, en un coup de crayon. Et le tendit à la femme.

“C’est parfait ! Vous avez réussi à capturer mon essence en un instant, en un geste. Merci. Combien vous dois-je ?”

Il demanda 5000 dollars.
“Quoi ? 5000 dollars ?! Comment pouvez-vous exiger autant, alors qu’il ne vous a fallu qu’une seule seconde pour faire ce dessin ?!”

Il répondit alors : 

“Non madame, cela m’a pris ma vie entière. »

Nous n’avons pas tous la chance de faire de notre passion, un métier, un artisanat,  voire un art. Pourtant certains parviennent au prix de longs efforts et beaucoup de patience,  à transformer leurs passions en source d’activité et de revenus.

Mais il ne faut pas croire que la passion se limite à la création artistique, à des travaux de recherche exaltants (archéologie, astronomie, exploration sous-marine)   ou des exploits sportifs. Chacun dans son métier; comptable, serveur, infirmière, gardien de prison, agent d’assurance,  peut s’investir avec passion et ca se voit !

La passion dans une activité de service c’est aussi se distinguer de l’univers froid des robots de toute sorte (répondeurs, système d’appels, distributeurs automatiques…). Quel plaisir de s’adresser à une personne qui fera tout son possible avec le sourire pour vous rendre service.

Très souvent les personnes qui font du bénévolat se dévouent à une cause avec passion et le font autant pour les autres que pour leur propre intérêt. (Reconnaissance sociale, expérience personnelle….). Et qu’on ne vienne pas prétendre que ces personnes ont plus de temps que les autres, ce sont souvent les gens les plus « surbookés » comme disent les Français, qui donnent le plus d’énergie aux autres.

On se consacre rarement à 50 passions en même temps sinon c’est du dilettantisme. La concentration sur une ou deux passions est bien suffisante à canaliser votre énergie et vos moyens.

Et n’oubliez pas : Les gagnants vivent leur passion et n’attendent pas leur pension !