Avez-vous remarqué la présence récurrente de cet item dans les questionnaires de recrutement ou d’évaluation en ressources humaines ?

Pourquoi faut-il encore insister, voire exiger, que chacun ou chacune soit redevable de ses actes. Autrefois cette notion bien simple était enseignée dans les cours de morale, ou tout simplement faisait partie de l’éducation familiale. Depuis plusieurs années, nos sociétés dérivent lentement vers plus d’individualisme et moins de considération pour ces valeurs.

Que doit-on répondre à l’enfant qui promet que « C’est pas ma faute si mon vélo est brisé ? Quoi faire avec un adolescent qui ne se juge pas responsable quand il jette en pleine nature ses déchets si petits soient-ils ? Comment réagir quand un employé répond à un client que c’est la faute à son collègue du service voisin s’il n’a pas été livré. Que dire d’un travailleur autonome qui rétorque à son client qu’il n’a pas eu le temps de faire son travail à cause de son fournisseur. Comment considérer un chef d’entreprise qui n’assumerait pas l’accident d’un de ses employés blessé à cause d’une machine défectueuse. Comment donner du crédit à un homme politique qui confondrait deux verbes « servir et se servir » ?

Dans notre vie quotidienne nous avons l’occasion de faire des choix et de prendre des décisions qui relèvent la plupart du temps de notre zone de responsabilité. En premier lieu nous devons déjà considérer que nous sommes responsables de notre corps et de notre esprit. Donc charge à nous de les entretenir et de ne pas nous décharger sur la société. Nous sommes aussi responsables de notre communication qui prend de plus en plus d’importance de nos jours avec une technologie ultra rapide et accessible. Cela nous oblige à assumer les conséquences de nos paroles, de nos courriels, de nos partages dans les réseaux sociaux….

Dans la promesse que nous sommes parfois amenés à faire à nos clients a-t-on bien conscience qu’il s’agit d’un engagement et que de plus en plus les clients font confiance à ceux qui disent ce qu’ils font (ou vont faire) et font ce qu’ils ont dit ?

La responsabilité c’est le pendant nécessaire à la liberté. L’une ne peut aller sans l’autre .Il existe

1000 excuses pour un échec mais jamais une bonne raison Mark Twain.