Travailler 25 heures par semaine maximum, passé 40 ans?

Voici un article pertinent du Journal Les Affaires.

« Aujourd’hui, j’ai envie de vous interpeller sur quelque chose qui m’a toujours paru étrange. Quitte à, peut-être, vous déstabiliser un peu. D’accord? Si ça vous va, poursuivez la lecture de ce billet de blogue, sinon passez vite à autre chose.

Parfait. Voici ce qui me tarabuste depuis un certain temps… Notre carrière représente une tranche de vie qui va grosso modo de la vingtaine à la soixantaine. Et au fil de ces décennies, notre corps comme notre esprit connaissent une lente mais irréversible mutation : souvenez-vous de ce que vous étiez à, disons, 25 ans; et maintenant, imaginez-vous à, disons, 65 ans; vous voyez? C’est toujours vous, mais en même temps, ce n’est plus vous du tout. »

Voir la suite de l’article.