L’idée d’apprendre tout au long de la vie est aussi ancienne que la civilisation. Confucius, philosophe chinois (-551-479 av JC) avait déjà recommandé : « Revoyez sans arrêt ce que vous savez déjà. Étudiez sans cesse du nouveau. Alors vous deviendrez un maître ». Jusqu’au XIXème, des philosophes, chercheurs, religieux, acteurs économiques et politiques ont plaidé pour une éducation permanente. Ce fut le cas, entre autres de Luther, Rabelais, Comenius, Grundtvig et Condorcet.

Les systèmes traditionnels d’éducation et de formation sont fortement influencés par quelques tendances lourdes, dont la convergence forme la révolution éducative :

  • Le développement massif des nouvelles technologies ;
  • La mondialisation ;
  • L’obsolescence rapide des savoirs et des techniques ;
  • La multiplication des lieux de savoir ;
  • Le développement des apprentissages informels ;
  • L’émergence d’un marché mondial de l’éducation ;
  • La mobilité des emplois et des salariés ;
  • L’allongement de l’espérance de vie ;
  • La reconnaissance des acquis de l’expérience.

Comme l’a affirmé Bill Gates, Ex P-d g de Microsoft : « Dans cinq ans, le Net sera la nouvelle méthode d’apprentissage. Vous serez en mesure de trouver le meilleur des conférences mondiales gratuitement sur Internet. Ce sera mieux que dans n’importe quelle université ». Ainsi, la nouvelle architecture des apprentissages tout au long de la vie reconfigure les systèmes traditionnels d’éducation initiale et de formation continue des adultes.

Comme l’annonçait  le génial Isaac Asimov *(écrivain russo-américain du XXème siècle)

 » Les gens pensent que l’éducation est quelque chose qu’ils peuvent achever, et qu’en plus, lorsqu’ils y parviennent, c’est un rite de passage : Vous avez terminé avec l’école. Vous n’êtes plus un enfant, et donc tout ce qui peut vous rappeler l’école – lire des livres, avoir des idées, poser des questions… – ce sont des trucs d’enfants. Maintenant vous êtes adulte… et ce serait une honte de vous remettre à apprendre après ça.

Si nous avons un système éducatif utilisant des ordinateurs, alors tout le monde, à n’importe quel âge, peut apprendre par soi-même et peut continuer à être intéressé.

En ce début de XXIème siècle nous constatons, de plus en plus, la justesse visionnaire de ces philosophes, experts informatiques ou écrivains de science-fiction.  Dans chaque métier et à tout âge, nous devons remettre en question nos connaissances, notre éducation, et même parfois nos valeurs en continuant d’apprendre, et encore d’apprendre…. »

*Pour en savoir plus sur Isaac Asimov  http://www.lexpress.fr/culture/livre/1964-2014-les-incroyables-predictions-d-isaac-asimov_1277191.html