Le Pitch de vente, le Pitch Élévator , le Pitch de closing et autres sont importants pour toutes les personnes qui désirent améliorer leurs performances .
Il faut également considérer certaines informations au préalable auprès de notre interlocuteur afin de maximiser notre potentiel de réussite.
Il ne faut jamais perdre de vue que tout processus d’achat (closing) est en grande partie appuyé par 70 % d’émotions et de 30 % de raison .
La majorité des conseillers ou représentant orientent leur Pitch sur la partie raison ( solution) à plus de 70 % , réduisant ainsi leur potentiel de réussite dans la recherche de leur gains.
Voici un article du Journal Les Affaires qui aborde ce sujet:

« Son boss, un collègue, un client… Au travail, il nous faut sans cesse convaincre. Ne serait-ce que pour s’assurer que nos idées sont non seulement bien comprises, mais aussi prises en compte dans la réflexion de notre interlocuteur.

Le hic, vous le savez bien, c’est qu’il nous faut adapter notre discours à la personne à qui nous nous adressons. Ce qui complique passablement la tâche, voire la fait capoter de temps à autres, chaque fois que nous ne parvenons pas à faire vibrer l’une de ses cordes les plus sensibles. Pas vrai?

Eh bien, non, cela n’est pas si vrai que ça. Certes, il n’y a rien de pire que de sortir toujours la même «cassette» aux autres, car cela se sent dès les premiers mots échangés. Cela étant, il convient de tenir compte du fait que, vous comme moi, nous sommes sensibles aux mêmes choses, qu’on le veuille ou non. Oui, nous avons des cordes sensibles communes, et il suffit donc d’axer nos propos sur celles-ci pour maximiser les chances de faire passer nos idées auprès des autres. »

Voir la suite de l’article