Selon moi il existe 4 principaux modèles de marketing. Le marketing de réseau, le marketing web, le marketing transactionnel et le marketing exécutif. C’est à ce dernier que je m’arrête ici. Par marketing exécutif je pense aux dirigeants d’entreprises qui ont conservé un mode de leadership d’un temps révolu qui à l’époque a fait ses preuves dans le contexte social économique du moment.

Ce modèle de marketing a fait ses preuves et à connu des succès dans les années 1970 à 2000. Dans le monde relationnel des années 2010, orienté sur la communication, le dialogue, l’écoute et la proximité il est essentiel pour chaque leader qui a comme objectif de connaître une croissance soutenu de ses affaires, d’optimiser le plein potentiel de tous ses collaborateurs en actualisant son modèle d’affaires.

Voici un article (paru dans lefigaro.fr) intéressant qui pourrait vous aider sur le sujet:

« Des chercheurs de l’université américaine Duke constatent que les managers qui veulent tout contrôler et monopoliser la parole, détruisent la créativité de leurs équipes.

Un manager omniprésent et menant ses troupes à la baguette obtient-il de meilleurs résultats? La réponse est non selon l’étude «The negative impact of leader power on team performance» publiée par des chercheurs de la prestigieuse université américaine Duke.

En observant plusieurs échantillons d’étudiants travailler par équipe sur des projets fictifs (expédition dans l’Himalaya, enquête policière, recrutement d’un cadre dirigeant parmi trois candidats), les chercheurs américains dressent le constat suivant: les équipes ayant un leader écrasant obtiennent les pires résultats.« 

Voir la suite de l’article