L’écoute est une compétence clé. Ceux qui ont une bonne capacité d’écoute sont souvent reconnus comme des collaborateurs de choix et des professionnels valorisés.
Savoir écouter se développe, mais être en mesure de bien comprendre est un art. Savoir entendre et comprendre son interlocuteur est un art qui permet non seulement de bien saisir l’importance du message de son interlocuteur mais de pouvoir interagir avec ce dernier d’une manière optimale .
Un art qui permet de se démarquer en créant une relation humaine valorisante avec son entourage.
Voici un article du journal Les affaires qui souligne ce point:

« Avez-vous déjà été confronté à un individu totalement inattentif à vos propos? Préférant répondre urgemment à ses courriels ou encore choisissant de remplir de présumés papiers qui ne peuvent pas attendre? Désagréable, n’est-ce pas? En tant que gestionnaire, l’une des principales qualités à acquérir est, sans le moindre doute, l’écoute active, réelle et empathique de vos collaborateurs et employés.

Pour être un excellent leader, il faut être un remarquable communicateur. Aucun doute là-dessus ! Toutefois, tous les grands leaders sont unanimes sur un point : l’importance d’écouter… et de bien écouter.

L’histoire de Mme Isabelle Hudon, chef de la direction de la Financière Sunlife (Québec) et intervenante de renom à l’Institut de leadership, est particulièrement convaincante. Lorsqu’elle a été nommée à la tête de l’une des plus importantes compagnies d’assurances au Canada, Mme Hudon ne détenait aucune expérience dans le domaine de l’assurance. Les gens gravitant dans cette discipline lui concédaient de remarquables qualités de meneuse, mais ils avaient d’énormes doutes quant au succès qu’elle pouvait obtenir dans cette spécialité. Certains avaient même prédit qu’elle ne serait qu’une étoile filante…« 

Voir la suite de l’article