Ça s’annonce comme une prescription médicale et pourtant il n’en est rien. Il s’agit en fait de deux tendances du marketing qui se répandent un peu partout à travers notre merveilleux monde numérique. Rappelez-vous, on parle  souvent de marketing viral pour ces vidéos qui recueillent en quelques heures des milliers de clics et de vues. Décidément, on utilise beaucoup le langage médical comme si nous devions faire face à des épidémies.

Alors de quoi s’agit-il en quelques mots (ou maux) ?

Le marketing phygital est la contraction du physique et du digital. En fait, on s’aperçoit que l’univers digital (ou numérique) est devenu, en quelques années, incontournable ,mais qu’il génère aussi des frustrations. Le contact humain, le côté tangible quand vous souhaitez choisir des vêtements ou des chaussures disparaît et beaucoup hésitent encore à faire tout leur magasinage depuis un écran d’ordinateur ou de téléphone. Donc, certaines compagnies investissent aussi sur une expérience client dans de vraies boutiques physiques pour que les clients gardent des repères et puissent avoir un contact proche avec les produits et les vendeurs. La difficulté pour certains métiers est de mettre en valeur un côté tangible à leurs produits ou services comme l’assurance par exemple. L’idée est de créer une interaction entre l’espace physique et les espaces du web.

Pour le glocal, c’est la contraction entre global et local qui est la source de ce concept marketing. Penser global et agir local, telle est la devise qui permet à Google ou d’autres d’avoir une stratégie mondiale, voire spatiale, mais d’être capable de connaître chaque individu (comportements d’achat, hobbies….) dans un tout petit village perdu au fond de la province.

C’est aussi comprendre que même un artisan connu au plan local peut avoir accès, par une boutique en ligne, au marché de tous les êtres humains connectés sur son réseau.

Au même titre qu’une découverte ou une innovation provenant du Vietnam peut avoir une répercussion sur un métier exercé en Argentine ou au Manitoba. Il est aussi pertinent de savoir que les consommateurs s’orientent de plus en plus vers une consommation de produits fabriqués localement.

Ainsi donc le phygital et le glocal, au-delà du phénomène de mode marketing, soulèvent de vraies questions pour la plupart des métiers, dans la plupart des pays.

Et vous, prendrez-vous quelques pilules ?