Je devrais commencer par la question ; Travaillerez-vous en 2025 ? Sans doute, et ce quel que soit votre âge. L’allongement de la vie humaine entraine une prolongation de l’activité professionnelle pour ceux qui ont bien sur la santé pour le faire. Il n’est pas rare de voir des octogénaires plein d’entrain continuer de travailler sur un rythme moins soutenu.
Mais bien des changements profonds vous attendent que vous soyez dans de grandes entreprises ou des  travailleurs autonomes.
Impression 3D, robotisation, télétravail, marketing numérique, coworking. et bien d’autres concepts pondus dans les laboratoires de l’innovation, bouleversent déjà les méthodes de travail, et le management des entreprises.
John Chambers patron de Cisco prédit que 90% des grandes entreprises connaitront des crises majeures dans les 15 ans à venir.
65% des enfants qui sont entrés au primaire en 2016 exerceront un métier qui n’existe pas encore.
Curieusement ces avancées technologiques nous conduiront à revenir en arrière. L’autonomie permise par la technologie  comme le télétravail, l’impression 3D, remettront le travailleur dans la position de l’artisan travaillant chez lui, à réaliser ses propres outils et à développer sa clientèle. Le temps des grandes surfaces de bureau, et des usines pleines d’ouvriers est compté.
L’entreprise sera automatisée. Déjà des robots de toute sorte prennent la part pénible des tâches répétitives et dangereuses de l’industrie. Souvent en complément des opérateurs humains
L’entreprise sera décentralisée. Le numérique a cassé la règle des trois unités ; temps, lieu et action. Une  start-up européenne emploie 100 personnes et ne possède aucun bureau. Les collaborateurs sont dispersés aux 4 coins du monde en télétravail. L’entreprise ne ferme jamais.
L’entreprise sera  collaborative.  Fini le management pyramidal, même combiné aux structures projets des années 90. Le blockchain, cette technologie de gestion des données numériques, transparente et sécurisée, sans organe de contrôles, s’implante peu à peu.
L’entreprise sera relocalisée. Le mouvement amorcé aux USA  pourrait s’amplifier. Pour des productions nécessitant une technologie de pointe et une qualité maitrisée les entreprises qui avaient tendance à délocaliser dans les pays à faible cout de main d’œuvre relocalisent mais avec des gains de productivité accrus et donc des emplois moins nombreux mais plus qualifiés.
L’entreprise sera fluctuante. En fait on s’oriente vers des grappes de petites start-up plus agiles les unes que les autres avec une durée de vie très courte. Cela ressemble à des structures projets mais qui vivent ensemble. L’entreprise devra se réinventer souvent et abandonner les stratégies de long terme avec lesquelles elles se sont développées.
L’entreprise sera cellulaire.  Finis les contrats de travail rigides et longs. Seuls quelques dirigeants employés feront  appel  à des travailleurs autonomes  à contrat, ou bien  à des prestataires externes par le crowdsourcing. La création de valeur sera l’unique but des organisations.
L’entreprise sera « data-driven ». Dans toutes les directions la gestion efficace des données sera essentielle. Les billions de billions de données devront être correctement analysées et distribuées aux bons secteurs. Les stratégies commerciales et la gestion des ressources humaines en seront dépendants.

Comment travaillerez-vous en 2025 ? (partie 2)

Un dimanche matin quelque part sur terre.
4.30 Mon réveil olfactif se déclenche. Une agréable odeur de café noisette me titille. Je suis un lève-tôt et j’ai abandonné depuis longtemps la routine quotidienne des horaires fixes. Comme la moitié de la population active dans le monde je choisis mes horaires en fonction de mes activités et celles de mes clients.
5.00 Tenant compte de mes préférences alimentaires et de mes contraintes médicales mon  robot personnel m’offre un choix varié pour commencer par un bon déjeuner. Au passage, il est capable de me faire la conversation sur les nouvelles fraiches du monde.
5.30 Je reçois une offre de mission pour une start-up  de Manille avec la plate-forme de matching. Je me connecte , même si pour eux c’est la pause du diner. Cette offre tombe à point et mon agenda est déjà en train de s’activer pour rechercher les plages disponibles.
6.30 Avant de m’attaquer aux gros dossiers de la journée, je me connecte avec mon amie pour faire une bonne heure de jogging en forêt.  Le véhicule électrique autonome vient me chercher dans 2 mn pour me rendre sur le parcours. Je n’ai qu’à passer ma tenue de sport dont les tissus intelligents et connectés se souviennent de mes efforts.
9.30 C’est l’heure de la téléconférence avec mon groupe de biotechnologie. Le sujet du jour porte sur une nouvelle stratégie  marketing et nous aurons la chance de poser des questions en direct à un expert mondial qui travaille en  Éthiopie.
Dans mon domaine je suis payé au fur et à mesure de l’avancement  du projet. Des équipes d’experts sont constituées en fonction du besoin et sont  dissoutes en fin de projet. Je peux ainsi changer souvent mes relations de travail sans crainte de la barrière linguistique. Toutes nos  communications sont traduites en temps réel oralement et textuellement.
11.00 Après ce webinaire (oui le web existe encore) nous recevons les documents de travail stockées dans le cloud. Je me charge de les transférer à mes collaborateurs associés au projet.
13.00 Une visite à l’espace de coworking pour rencontrer d’autres travailleurs autonomes qui se tiennent au courant de mes projets. Les échanges directs, trop rares, sont toutefois très riches et  conviviaux. Nous pouvons aussi partager les frais de fonctionnement pour quelques équipements comme la nouvelle imprimante 3D  atomique, et le drone qui nous permet de prendre des photos dans certains endroits inaccessibles.
Notre travail pouvant être évalué en permanence sur les réseaux sociaux et professionnels, je me dois de surveiller que tout va bien pour ma réputation.
14.30 Je termine la rédaction de mon article qui sera diffusé sur plusieurs plates-formes accessibles dans le monde entier. Une vidéo complétera la partie formation de mon article.
15.30 Ma journée se termine, je décide de ne plus être accessible aux différentes moyens de communication jusqu’au lendemain matin.
Je vais rejoindre ma blonde au restaurant  en fin de soirée.